Sites Touristiques

Dakar, porte de l’Afrique de l’ouest est un atout sur le plan touristique. La position géographique de la capitale sénégalaise (ceinturée par l’Océan Atlantique), son climat doux, le melting pot de sa population …

Offre un séjour exceptionnel à tout visiteur.

Dakar vue du ciel

Les sites qu'il faut visiter

une surprise surprenante !

Presqu'île de Dakar

Localisation

Dakar se situe à l’extrême ouest de la presqu’île du Cap-Vert, au bord de l’Océan Atlantique.

Superficie : 550 km²
Latitude : 14.75 Nord
Longitude : -17.3333 Ouest

île de Gorée

Île de Gorée

Classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1978, l’endroit est le symbole de l’exploitation humaine et de l’esclavage. Non seulement l’île vous invite à découvrir une partie de l’histoire du Sénégal, mais elle vous met également face à un pan sombre de l’Histoire. Apprêtez-vous à vivre une visite riche en émotions en mettant le cap sur cette île si particulière.

Sur l’île de Gorée, la Maison des Esclaves, fondée en 1776, est le monument le plus célèbre. Lieu plus symbolique qu’historique, cette maison constitue une terre de pèlerinage pour la population africaine. Beaucoup de voyageurs qui y sont passés vous diront que cette maison ne se visite pas, elle se vit.

Musée des Civilisations Noires

Le MCN est le fruit d’un long processus, accompagné de changements majeurs depuis plus d’une cinquantaine d’années. C’est donc un projet évolutif, façonné par une riche histoire intellectuelle et culturelle qui doit célébrer les Civilisations noires dans le temps du monde. Le musée est constitué d’un bâtiment rond inspiré des cases à impluvium de Casamance. Il fait une superficie de 13 785 m2 sur 4 niveaux. Outre les salles d’expositions, 

il comprend une salle de conférence, un auditorium de 150 places, des locaux administratifs, un atelier de conception des expositions, un espace polyvalent, et des réserves. Le nombre de pièces détenues est de l’ordre de 18 000. Ce n’est pas un musée de la nostalgie, et des œuvres contemporaines font partie de cet ensemble. Ainsi, la sculpture géante d’un baobab, réalisée par l’artiste haïtien Édouard Duval-Carrié, accueille les visiteurs

Musée des civilisations noires

Village de Soumbédioune

Situé sur la corniche ouest de Dakar, Soumbédioune est un site traditionnel de pêcheurs au cœur de la capitale sénégalaise. Doté d’un village artisanal en 1961 à l’occasion du Festival mondial des arts nègres, Soumbédioune devient un haut lieu touristique. Cependant, la pêche demeure la principale activité de cette localité essentiellement composée de Lébous mais très ouvert aux autres communautés.

Ce village est une bonne adresse pour se faire une idée de ce que produisent les artisans du pays. Réunis par catégorie professionnelle, les artisans y exposent un large choix d’œuvres sculptées. On y trouve tout l’artisanat sénégalais, dans sa diversité : bijouterie, maroquinerie, sculpture sur bois, sculpture en bronze, vannerie, travail du bois, ….

Massalik Al-Jinan

Situé dans le quartier populaire de Colobane, dans la capitale sénégalaise, Massalikoul Jinane s’est révélé être, dès ses débuts, un projet ambitieux, porté par une communauté soudée autour de la philosophie de la confrérie. « Le fondateur du mouridisme, l’érudit Cheikh Ahmadou avait prédit que quiconque participerait à la construction d’une mosquée dans ce pays, obtiendra le paradis ». C’est en 2012 que la confrérie mouride, sous le Ndigueul (injonction inviolable) du khalife d’alors, a lancé la construction de ce qui est devenue aujourd’hui la plus grande mosquée d’Afrique de l’Ouest.

La grande mosquée a nécessité un budget colossal, de gros travaux et un grand investissement humain. « Ses minarets, au nombre de cinq, dont le plus haut culmine à 75 mètres ». Tout ceci pour offrir aujourd’hui à la communauté, plus qu’une mosquée, un complexe religieux, qui comprend une grande salle principale de prière de 7 000 places, une autre plus petite (pour les femmes) de 3 000 places, une grande esplanade aménageable pour 20 000 personnes( pour les jours de grande manifestation), un institut islamique avec une salle de conférence de 2 200 places ainsi qu’une vaste résidence, pour le Khalife et ses éventuels hôtes.

Masalik Al-Jinan
Parc Zoologique de Hann

Parc Zoologique de Hann

Le parc est créé en 1903 par le Gouverneur Martial Merlin. Il s’agit d’abord d’un jardin public, ainsi que d’une pépinière, comme on en ouvrait alors en AOF. L’ensemble du parc s’étend sur 60 hectares environ. Il comprend la forêt classée et un zoo de facture classique. La superficie du zoo est de sept hectares, dont quatre aménagés avec des cages, des fosses, des enclos ou des volières. En 2002 on y dénombrait 134 pensionnaires, notamment des gazelles, des zébus, des oryx, des hyènes, des phacochères, des lions, des crocodiles, ainsi que divers oiseaux, notamment des marabouts et des calaos.

La Direction du parc forestier et zoologique de Hann a pour mission de sauvegarder, de restaurer et d’assurer la promotion du patrimoine faunique et floristique du parc. Le parc de Hann renferme un zoo riche de 182 spécimens  d’animaux, un jardin botanique où sont conservées quelques 345 espèces de flore. Le parc de Hann, un des rares poumons verts de la ville de Dakar, reçoit en moyenne 1163 visiteurs par jour constitués essentiellement d’élèves et de sportifs.

Dans le long cheminement de son histoire, l’Afrique a produit de grandes figures inscrites dans nos mémoires individuelles et collectives parce qu’ayant contribué par leurs idées, leurs prises de position et leur combat à la réhabilitation du passé africain et la dignité de l’homme noir. En effet, la Place du Souvenir a été conçue comme une sorte de rempart contre l’oubli par la jeunesse en particulier, des figures emblématiques de leur histoire.

La Place du Souvenir a aussi, entre autres missions principales, l’organisation d’activités scientifiques et culturelles parmi lesquelles des cycles de conférences, des expositions, des manifestations artistiques, dont l’objectif est de créer un cadre de rencontres et d’échanges autour du panafricanisme et de la renaissance africaine mais aussi promouvoir le dialogue fécond des civilisations et des cultures.

Place du Souvenir Africain
Musée Léopold Sedar Senghor

Musée Léopold Sédar Senghor

Senghor occupa cette maison après son départ du pouvoir, de 1980 à 1992. Dessinée par l’architecte français Ferdinand Bonamy, elle a été construite entre 1975 et 1978 sur une parcelle de près de 8000 m2 et décorée par Jean-Pierre Brossard. Pour des raisons de santé, à partir de 1992, Senghor ne pouvait plus prendre l’avion et resta avec sa femme Colette en Normandie jusqu’à sa mort en 2001. La maison de Senghor a été rachetée par l’Etat sénégalais en 2010 et laissée plusieurs années à l’abandon. C’est Macky Sall qui décida d’en faire un musée. 

Celui-ci a été inauguré le 30 novembre 2014 lors du XVe sommet de la Francophonie, en présence de François Hollande. On devine l’homme de lettres et le poète à travers de nombreuses bibliothèques où aucun livre n’a bougé : littérature africaine, française, russe, philosophes antiques, etc. sans oublier les poèmes d’Apollinaire en collection La Pléiade, un exemplaire du Coran et de la Bible, un dictionnaire Le Robert posé sur son bureau à l’étage où il travaillait le matin et prenait plaisir à nourrir les oiseaux de quelques graines de mil sur la terrasse.

Ville de Dakar

Depuis Juin 1887

Ville de Dakar

Hotel de Ville Dakar

Boulevard Djily Mbaye x Allées Robert Delmas

Horaires :

Lundi – Vendredi: 8:00  – 17:00 

Téléphones :

contact@villededakar.sn

Service de l'Informatique © 2022. Tous droits réservés.